Journée-fleuve

WEVELGEM, 25/03/2018 – Jimmy Duquennoy a réalisé à Gand-Wevelgem, non seulement la plus longue course de sa carrière, mais aussi sa plus longue échappée. Le coureur de WB-Aqua Protect-Veranclassic a réussi à intégrer, non sans difficulté, le groupe de sept coureurs qui ont passé la journée à l’avant de la course. Jimmy a ainsi confirmé son beau début de saison au cours duquel il avait déjà notamment pointé au 10e rang de Dwars door West-Vlaanderen au début mars. « L’échappée de Gand-Wevelgem n’est pas partie facilement », explique Jimmy Duquennoy. « Nous avons d’abord emprunté des routes souvent très larges et sortir du peloton, qui roulait très vite, n’était pas possible. J’ai attendu Renaix et des routes plus sinueuses pour tenter l’échappée et j’ai trouvé l’ouverture avec trois autres coureurs. Nous sommes revenus sur un groupe de trois fuyards, ce qui a enfin constituée l’échappée définitive. L’écart avec le peloton ne s’est toutefois pas créé facilement car des équipes n’étaient pas représentées à l’avant, notamment Veranda’s Willems, Wanty-Groupe Gobert, Cofidis, et ça roulait très fort derrière nous. Nous avons finalement pu creuser l’écart après 20 kilomètres de lutte très dure. La différence a progressivement grandi. Nous avons même eu le temps de nous permettre un arrêt sanitaire après le ravitaillement, alors que l’écart culminait à 10:20. La finale, dès la première ascension du Mont Kemmel, s’est jouée au mental. Je n’ai jamais disputé de course aussi longue et ce fut, bien sûr, mon échappée-record. Je pense qu’avec un peu plus de fraîcheur j’aurais pu aller plus loin en accompagnant le groupe de Justin Jules. Je suis néanmoins satisfait d’être passé en tête du groupe d’échappée dans les Plugstreets. J’en avais fait la promesse. »