Deux podiums en Bretagne

Baptiste Planckaert est revenu sur les routes de sa victoire au Tour du Finistère où il s’était imposé en 2016 sous les couleurs de l’équipe Wallonie-Bruxelles. Le coureur flandrien enchaînera avec le Tro Bro Léon, course atypique dont le parcours emprunte des « strade bianche » bretonnes. Baptiste Planckaert, qui a connu quelques problèmes de santé, espère avoir les mêmes jambes qu’il y a trois ans en Bretagne.

Baptiste Planckaert. « Mon bilan de ce début de saison n’est pas comme je l’aurais souhaité. J’ai pourtant bien commencé au Tour d’Oman, au Omloop Het Nieuwdblad et au GP Samyn mais je suis ensuite tombé malade et j’ai peine à retrouver mon niveau 100 %. J’ai connu de bonnes sensations à la récente Roue Tourangelle et j’espère que je pourrai m’aligner samedi dans le Finistère et lundi au Tro Bro Léon dans les meilleures conditions. J’apprécie le parcours du Finistère, avec ses routes étroites, ses bosses, le vent, autant d’éléments qui peuvent devenir très durs à gérer si on n’est pas en forme. En 2016, l’équipe était très forte et j’avais pu m’imposer dans la bosse d’arrivée. Je pense que nous arrivons en Bretagne avec une équipe encore plus forte, une grande motivation et une belle dynamique générée par les résultats récents. Le Tro Bro Léon présente, quant à lui, un parcours compliqué, avec des chemins agricoles, en terre, en cendrée. La chance est donc un élément déterminant. En 2016, je m’étais classé 7e, ayant subi deux crevaisons dans la finale. Je croise les doigts pour cette année. »

3e au Finistère

Photo Tour du Finistère

Le Tour du Finistère (Coupe de France) a complètement rassuré Baptiste Planckaert, qui s’est hissé sur le podium (3e) à Quimper. L’épreuve bretonne a connu une longue échappée de 6 coureurs avec Franklin Six. “Nous avions donc Franklin dans le groupe de tête, ce qui était une situation idéale pour l’équipe”, a expliqué Baptiste Planckaert. “Aucune ne contrôlait cependant le peloton et les attaques ont donc été très nombreuses. L’équipe WB a livré une prestation parfaite, avec une présence dans tous les coups. Les plus forts se sont découverts dans le circuit local. Mais, dans la bosse d’arrivée où je m’étais imposé en 2016, le Français Julien Simon a été le plus fort. Cette 3e place dans le Finistère est un bon résultat pour moi. Je sens que j’ai retrouvé mes meilleures sensations en vue, notamment, du Tro Bro Léon de lundi. J’aborderai cette course en pleine confiance. J”espère que, contrairement à 2016, le chance sera à mes côtés.” 

 

2e du Tro Bro Léon

Tro-Bro Léon 2019 – B.Bade/LNC

Deux jour après sa 3e au Tour du Finistère, Baptiste Planckaert a signé une nouvelle très bonne prestation au Tro Bro Léon où il s’est classé 2e. “Nous avons livré une course parfaite. L’équipe WB était très forte en Bretagne.  J’ai malheureusement crevé à 35 kilomètres de l’arrivée et mon retour vers la tête de course m’a coûté beaucoup de force. Je suis quand même rentré dans le groupe de chasse et nous sommes restés longtemps à une dizaine de secondes des hommes de tête. Backaert et Sarreau sont sortis en vue de l’arrivée et j’ai dû bouger en lançant le sprint dans la dernière ligne droite pour faire le bond. Malheureusement, Andrea Vendrame a été le plus fort du sprint et il m’a dépassé à quelques mètres de la ligne. Ma 2e place me rassure complètement sur le plan physique. J’ai aussi gagné beaucoup de moral en Bretagne où je suis passé deux fois tout près de la victoire. Mes deux prestations me donnent de la confiance pour la suite. Mon prochain rendez-vous sera une grande première pour moi, Liège-Bastogne-Liège, une course que je ne connais pas bien. Ma mission sera de prendre l’échappée et, si je n’y parviens pas, j’aiderai notre leader Eliot Lietaer.”

Résultats du Tour du Finistère

Résumé VIDEO du Tour du Finistère

Résultats Tro Bro Léon

Résumé VIDEO du Tro Bro Léon