Christophe Prémont, le coach

LES COULISSES DE BINGOAL-WB

CHRISTOPHE PREMONT (vidéo!) est l’entraîneur de l’équipe Bingoal-WB. Il a jadis évolué comme coureur sous le maillot de Wallonie-Bruxelles. Le Brabançon de 30 ans connaît donc « la maison ». Jovial, très « nature » et amoureux des grands espaces, Christophe se livre en quelques questions sympas.

 

Qui est Christophe Prémont ?

« Je suis entraîneur d’athlètes d’endurance depuis 10 ans et j’en suis à ma deuxième saison comme entraîneur chez Bingoal Wallonie-Bruxelles. »

Qu’est-ce qui t’a attiré dans le vélo ?

« Ça a commencé, comme pour beaucoup de monde, avec le Tour de France, quand j’étais petit, dans les années 2003-2004. Je me suis acheté un vélo et j’ai fait quelques courses en junior 1. L’année suivante, j’ai intensifié, j’ai commencé à faire des courses chaque semaine et c’était parti… »

 

 Tu es alors passé pro ?

« Oui, de 2012 à fin 2017, dans l’équipe Wallonie-Bruxelles (2012 et 2014), chez Crelan-Euphony (2013) et chez Verandas-Willems (2015-2017). Je n’étais pas un grand champion mais j’ai été très heureux de pouvoir faire ce sport à ce niveau pendant quelques années. J’ai beaucoup de beaux souvenirs, surtout en 2016 qui fut une très bonne année pour l’équipe Vérandas Willems. Nous avons eu l’opportunité d’aller au Championnat du monde de contre-la-montre par équipe au Qatar. Nous avons décroché une dixième place alors que nous n’étions même pas professionnels. C’était vraiment génial à préparer et à rouler. »

 

Comment es-tu devenu entraîneur sportif ?

« J’ai fait un master en sciences de la motricité à Louvain-la-Neuve (UCL) que j’ai terminé en 2012. Je me suis alors lancé comme indépendant. En 2017, j’ai eu l’opportunité de travailler dans un partenariat entre l’UCL et le Centre d’Aide à la Performance Sportive (CAPS) pour le projet Be Gold, un projet de soutien aux jeunes sportifs prometteurs dont on espère une réussite olympique dans 8 ans. »

 

Qu’est-ce qui t’as fait venir chez Bingoal Wallonie-Bruxelles ?

« Après le projet Be Gold, j’ai commencé à discuter avec l’équipe Wallonie-Bruxelles qui cherchait un entraîneur. C’était un challenge qui me plaisait car je travaillais individuellement avec certains coureurs depuis un moment. L’approche n’est pas la même avec toute une équipe. »

Quel est ton rôle dans l’équipe ?

« Je suis donc entraîneur de Bingoal-WB. Mon objectif est que les coureurs soient au mieux de leur potentiel au moment voulu. La difficulté avec une équipe est que deux coureurs n’ont pas les mêmes besoins au niveau de l’entraînement et c’est ça qui est très intéressant dans ma position. J’adore mon job, c’est très prenant, super épanouissant! »

Quelle est la différence entre l’entraîneur et le directeur sportif ?

« L’entraîneur n’intervient pas du tout dans les tactiques de course. Mon travail est d’amener les coureurs au mieux de leur forme au départ d’une course. Le directeur sportif s’occupe de faire la sélection et de donner la tactique le jour de la course. Par la suite, l’entraîneur analyse la course pour voir ce qu’il faut améliorer pour la suite. »

 

 

La période est difficile en ce printemps 2020. Que font les coureurs ?

« Pour l’instant, nous avançons dans l’inconnu. Les coureurs doivent continuer à faire leur métier en s’entraînant chez eux, quand ils le peuvent, pour maintenir leur condition à un bon niveau afin qu’ils soient prêts quand les courses reprendront… »

Palmarès sportif de Christophe

 

Au coeur du labo du CAPS

Christophe Prémont explique les tests physiques d’avant-saison de nos coureurs. Plongée dans le laboratoire du Centre d’Aide à la Performance Sportive (CAPS) à Louvain-La-Neuve (Lien vidéo)

> En savoir plus sur notre plateforme en ligne d’entraînement utilisée par nos coureurs TRAININGPEAKS