BILAN 2017. Passage réussi au statut continental professionnel





MOUSCRON, 27/10/2017 - L’équipe WB-Veranclassic-Aqua Protect a réussi, en 2017, sa première saison en tant que formation continentale professionnel, après six campagnes passées à l’échelon inférieur de continentale non-pro. Au total, nos coureurs ont signé 37 podiums dont 11 victoires, 13 2e et 13 3e places. Visibilité, performance, présence remarquée dès le début de saison, révélation de coureurs et confirmation d’autres, montée d’un coureur, Lawrence Naesen au niveau supérieur, nouvelles recrues pour évoluer encore mieux en 2018. Nos directeurs sportifs Frédéric Amorison, Olivier Kaisen, et Thierry Marichal évoquent à leur manière la campagne 2017 et préfigurent 2018… avec ambition.


L’avis de nos directeurs sportifs

Frédéric Amorison

2017. «Si je considère ne fût-ce que le début de la saison, je retiens la première victoire de l’équipe au terme de la première étape du Tour de Provence avec Justin Jules. Toutes les équipes attendent ce moment, celui du premier bouquet. Je retiens aussi les images du Omloop Het Nieuwsblad avec Justin Jules dans le groupe de tête dans la finale avec le champion du monde Peter Sagan et le champion olympique Greg Van Avermaet. Très belle prestation pour notre première course en Belgique de la saison, appuyée, entre autres, par une 11e place de Maxime Vantomme à Gand-Wevelgem! Je dois souligner le travail collectif de l’équipe, une très grande satisfaction! Nous terminons la saison 2017 en 4e place au classement de l’UCI Europe Tour par équipes, ce qui est exceptionnel car, avec notre nombre limité de coureurs, nous n’avons pas pu prester partout, nous n’avons pas non plus été invités partout. Je pense, par ailleurs, que nous pouvons être satisfaits de voir un de nos coureurs, Lawrence Naesen, accéder au niveau supérieur du World Tour, dans l’équipe Lotto-Soudal, ce qui prouve la validité de notre travail.»

2018.«Nous continuerons à travailler dans la continuité, sur la même trajectoire que celle initiée il y a deux ou trois ans. Nous n’avons pas tout révolutionné dans l’équipe, avec seulement 4 réels remplacements. Nous avons été très bons en visibilité en 2017 et nous devrons faire encore mieux en 2018. Nous viserons une dizaine de victoires et nous tenterons d’atteindre le podium de l’UCI Europe Tour.»


Thierry Marichal

2017. «Les fondations de la saison ont été bâties, notamment, en haut du Molenberg avec Justin Jules dans le prestigieux groupe de tête du Omloop Het Nieuwsblad.Je retiens aussi le comportement général de l’équipe au Tour du Luxembourg, la victoire, avec la manière, de Sébastien Delfosse à la Drome Classic… Nous avons découvert des coureurs, Justin Jules, Alex Kirsch, 2e du Samyn et très bon au Tour du Luxembourg, le jeune Julien Mortier qui était stagiaire chez nous et qui sera dans l’équipe en 2018, les Ista, Warnier, Habeaux, entre autres, ont fourni un très gros travail d’équipier dans un groupe qui, dans l’ensemble, a bien fonctionné. Dimitri Peyskens a signé une très bonne fin de saison, Ludwig De Winter a conquis son premier succès professionnel... Nous terminons 4e au classement UCI Europe Tour, c’est très bien même si ce classement me semble une peu aléatoire car nous n’avons pas été invités sur toutes les courses et nous n’y avons donc pas pu marquer de points.»

2018.«La saison prochaine sera celle de la confirmation du très bon travail de 2017. Il faudra refaire au moins aussi bien en termes de résultats et de cohésion de groupe. Nous travaillerons dans la continuité, avec une grande partie du team de 2017 et avec quelques renforts de qualité qui devraient être payants.»


Olivier Kaisen

2017.«Nous avons vécu une année intéressante. Beaucoup d’organisateurs nous ont fait confiance rapidement et nous avons toujours répondu présents, nous avons été de réels acteurs tout au long de la saison, ce qui est important pour le futur et notre présence dans les grands rendez-vous. Je retiens aussi qu’en 216, la grande majorité des résultats avaient été signé par un homme, Baptiste Planckaert; en 2017, par contre, nous avons vu beaucoup de coureurs émerger, un groupe qui a travaillé dans la largeur et qui a pu compter sur plusieurs coureurs pour gagner et signer les meilleurs résultats. Je garde en mémoire, entre autres, la victoire de Sébastien Delfosse à la Drôme Classic, en début de saison avec un Justin Jules qui a été très présent dans le haut des classements. Je retiens aussi un très bon Tour de Wallonie avec une victoire au classement par équipes couronnant un gros travail de nos coureurs.»

2018.«Nous travaillerons dans la continuité. Nous avons un départ important, avec Lawrence Naesen qui montera chez Lotto-Soudal. Mais les arrivants ont largement le niveau pour compenser, notamment Kenny Dehaes qui est une valeur sûre pour les sprints. Eliot Lietaer doit lui aussi pouvoir se révéler au sein de notre groupe où il sera un coureur protégé. Nous continuerons également à faire progresser nos jeunes, ce qui fait partie de notre adn.»


WB-Veranclassic-Aqua Service, la saison 2017 en chiffres

L’équipe: 19 coureurs et deux stagiaires (Julien Mortier et Lionel Taminiaux) à partir du mois d’août.
Nombre de jours de course (hors kermesses): 156.
Courses par étapes: 16, soit 73 jours.
Courses d’un jour: 83.
Palmarès: 11 victoires, 13 2e places, 13 3e places (2016: 10-13-8 / 2015: 1-4-5 / 2014: 1-5-1…) – 4e de l’UCI Europe Tour par équipes.
Le Team 2018


Nos podiums cette saison